_ESPACE CONFLUENCE

Borderline, une exposition dans un lieu éphémère à
 Espace CONFLUENCE.

Un lieu en transition, un investisseur averti et passionné d’art, cela permet de délocaliser l’action culturelle dans l’entreprise afin d’instaurer la refonte ou le maintien du lien social avec les cibles.

« L’artiste doit mettre en relation tous les acteurs de la vie sociale, politique, la religion, la communication ou l’économie… il faut réunir tous les talents pour proposer une évolution conservatrice, avancer pour garder, n’est-ce pas ce que l’on appelle l’avant-garde »

Michelangelo Pistoletto

Certaines réflexions peuvent être abordés au sein de l’entreprise, le temps d’une pause afin de répondre à des problématiques de communication et tout particulièrement lorsque l’entreprise est soucieuse d’accompagner ses publics et de leur donner une ouverture d’esprit, une vision.

ARTY L AMOUR DE L ART a dévoilé et produit une exposition sur la thématique du dessin dans le cadre du lancement d’un nouvel immeuble à LYON CONFLUENCE. . Un dialogue et une confrontation entre deux artistes David Mesguich et Valentin Vandermeulen.

Le travail présenté dans cette exposition est le résultat d’un parcours durant le mois d’août 2009 sur le territoire israélien, théâtre de tensions identitaires enlisées. Un accrochage saturé, provenant du sentiment de confusion rencontré sur place. Outre la difficulté d’aborder des sujets sensibles avec certains interlocuteurs, c’est l’incompréhension face à cette réalité que sont les dérives sécuritaires qui lui est apparue en premier lieu.

Arty présente David Mesguich et Valentin Van Der Meulen à l’espace Confluence de Lyon

Le travail présenté par David Mesguich est le résultat d’un parcours durant le mois d’août 2009 sur le territoire israélien, théâtre de tensions identitaires enlisées. Un accrochage saturé, provenant du sentiment de confusion rencontré sur place.

Valentin Van der Meulen , présentait des portraits de passage, trace d’une identité pour certaines, bribes d’une image pour d’autres, des dessins réalisés au fusain et à la pierre noire se dressent face au spectateur. Conçus à partir de photographies issues de la presse ou d’internet. Interpeller notre regard, nous prendre comme témoin pour s’interroger sur notre place de spectateur.

courtesy@ galerie RX