Laurence Jenkell et les bonbons acidulés | Conseil en Communication par l'Art et le Design - Design en ville, ARTY l'amour de l'art...

Laurence Jenkell et les bonbons acidulés

« Sa sculpture-bonbon est un geste radical issu du contenu sémantique du Pop Art et du Nouveau Réalisme. Il y a dans les oeuvres de Laurence JENKELL l’éclair d’un pétillement et la joie communicative d’un phénomène explosif. Par la magie de l’artiste, le bonbon s’est transformé en un objet qui nous fascine, comme certains s’étaient pâmés devant une bouteille de Coca en 1960.

Laurence Jenkell à Vallauris Laurence Jenkell à Vallauris Laurence Jenkell à Vallauris

L’artiste a intuitivement très bien intégré le mécanisme de l’icône pop elle-même qui permet une cristallisation sur des éléments bien précis de la culture populaire, ici le bonbon. On l’aura compris, la recherche de Laurence JENKELL participe entièrement de modèles historiques tels que le Nouveau Réalisme et le Pop art. C’est–à-dire de la « mystique de l’objet » qui les caractérise, mais aussi et peut-être plus encore de cette introduction qu’a été, toujours dans le cadre de ces mouvements, du concept de multiplicité et de sérialité.

L’artiste montre en substance les effets de la fagocitation, ici du bonbon, exercée sur nos habitudes et sur nos comportements culturels, en élisant le kitsch comme dénominateur commun. La froide ironie de l’artiste et l’éclatante banalité du sujet retenu sont métamorphosés par une force de la couleur envahissante, utilisée dans une direction que l’on pourrait qualifier d’orphique et de fauve. » Henri Perier

55 bonbons géants sculptés aux couleurs des pays du monde… Jusqu’au 5 novembre 2011 sur la Croisette et dans les rues de la ville de Cannes