Claude Cartier invite Moroso au Musée des Tissus de Lyon | Conseil en Communication par l'Art et le Design - Design en ville, ARTY l'amour de l'art...

Claude Cartier invite Moroso au Musée des Tissus de Lyon

Du 20 juin au 01 septembre sous le thème LO SGUARDO LATERALE*
Moroso, une recherche entre Arts Décoratifs et Design.

Femme de talent CLAUDE CARTIER a toujours eu des liens privilégiés avec la marque italienne MOROSO.
Elle crée la surprise à LYON en initiant une rencontre entre l’éditeur MOROSO et le Musée des tissus de Lyon où seront présentés une centaine de pièces cultes.

En satellite, du 20 juin au 11 Juillet prochains, Claude CARTIER prévoit une mise en scène unique et une scénographie dédiée à l’univers de la MARQUE pendant 3 semaines, dans ce nouvel espace qui lui ressemble.

250 M2 récemment aménagés comme un véritable appartement dans la rue mythique Auguste Comte, un lieu idéal pour faire vivre les créations de MOROSO.
Comme source d’inspiration, Claude s’est emparée d’un ancien marché d’antiquaires peuplé de kiosques. Cette architecture particulière accueillera différentes constructions de boîtes îlots à la structure colorée prétextes à plusieurs scènes de vies.
Claude CARTIER laisse la magie s’opérer et se refuse à s’enfermer dans un style ou des compromis. C’est en appliquant sa touche personnelle qu’elle présentera l’exposition AT HOME.
Elle garde encore mystérieuse cette actualité, le temps de transmettre des données complètes et présenter son savoir faire dans son interprétation de cet éditeur.

Claude Cartier Lyon met en scène MOROSO

Scénographie MOROSO AT HOME by Claude CARTIER
Les boîtes structures installées dans le show room de Claude CARTIER ont été réalisées avec la complicité de la Fabrique, entreprise attentive à ce que l’on appelle la responsabilité sociale. La Fabrique construit un système industriel qui fait travailler ensemble des ébénistes confirmés et des personnes de faible niveau de qualification, dans une organisation d’équipe qui rend le travail intéressant pour tous.
/lafabrique.biz/ Fabrice Poncet
En savoir + : lire le dossier de presse